Les fleurs des moissons, nommées plantes messicoles par les agro-écologues, ont pour caractéristique commune d’être préférentiellement inféodées aux cultures de céréales qu’elles accompagnent depuis plusieurs siècles, voire plusieurs millénaires (« messicoles » signifiant « habitantes des moissons ») .

Adaptées aux perturbations du sol induites par la culture, elles naissent et vivent au rythme des plantes cultivées. Elles sont en général peu concurrentielles et parviennent difficilement à se maintenir dans d’autres conditions, ce qui fait leur particularité au sein du groupe des « adventices ».

Ce sont pour la plupart des plantes annuelles, qui germent à l’automne, quelquefois au printemps lors du semis des céréales. Elles grandissent avec elles, fleurissent au début de l’été puis libèrent leurs graines. On peut aussi les trouver dans d’autres cultures annuelles comme le colza, le pois ou la féverole. Quelques plantes vivaces sont également tributaires des perturbations de leur milieu de vie induites par l’agriculture traditionnelle dans les vignes et les vergers, le travail du sol favorisant la séparation et la dispersion des bulbes.

Actu

25/06/2021
Tela Conférences : Les plantes messicoles au coeur des systèmes de production agricole

Le quatrième webinaire Tela Conférences sur les messicoles est disponible en replay !

Tela Botanica lance Tela Conférences : un cycle de six...

26/05/2021
Une émission radio sur les plantes messicoles

20 minutes pour (re)découvrir, avec des yeux d'enfant, la flore messicole, richesse sauvage des champs de céréales (blé, orge, seigle, etc.), de certaines...

03/05/2021
Concours photos moissons fleuries d'Occitanie

Mettez à l'honneur une agriculture favorable à la biodiversité en photographiant les fleurs des champs puis en partageant votre cliché jusqu'au 4 juillet,...