Services rendus par les messicoles

Les plantes messicoles font partie d’un réseau complexe de relations avec d’autres organismes vivants. Des liens étroits existent notamment entre les plantes et la faune. Les feuilles, tiges et graines peuvent être consommées, le pollen et le nectar fournissent des ressources pour les insectes et la plante entière peut servir d’habitat. En offrant abri et nourriture, les plantes messicoles contribuent au fonctionnement de l’agro-écosystème et  participent indirectement à la pollinisation des espèces cultivées et à la lutte contre les ravageurs des cultures.

Les plantes messicoles offrent une ressource diversifiée, disponible dans le temps et dans l’espace, aux pollinisateurs. Le bleuet et le coquelicot, par exemple, sont mentionnés dans la liste des plantes attractives pour les abeilles pour leur intérêt nectarifère et pollénifère respectif.

Dans les systèmes céréaliers, les cultures de colza et de tournesol fournissent une ressource abondante en pollen et nectar pour les abeilles. Cependant, la période de floraison de ces cultures est séparée par une période de deux mois pendant laquelle la ressource est limitée et la démographie des abeilles importante. Il a été montré que pendant cette période de disette, les abeilles dépendent des espèces herbacées présentes et en particulier du coquelicot, pour répondre à leur besoin en pollen.

 

Les plantes messicoles hébergent également de nombreux insectes prédateurs, auxiliaires des cultures, dépendants des plantes sauvages pour se reproduire et se nourrir au  cours de leur cycle de développement. Les fleurs à corolle ouvertes, par exemple, sont une ressource pour les syrphes dont la larve exerce un contrôle biologique sur les pucerons.

 

 

Enfin, de nombreuses plantes messicoles présentent un intérêt fourrager certain et sont consommées et appréciées par les ovins lors du pâturage d'automne des champs de céréales, après la moisson.

 

Pour aller plus loin
Henry, M., Odoux, J. F., Alaux, C., Aupinel, P., Bretagnolle, V., & Di Pasquale, G. Alimentation des abeilles domestiques et sauvages en système de grandes cultures.
Marshall E.J.P., Brown V.K., 2003. The role of weeds in supporting biological diversity within crop fields. Abstract- Weed Research N°43 : 77-89.
Requier F., Odoux J-F., Tamic T., Moreau N., Henry M., Decourtye A. Bretagnolle V., 2015. Honey bee diet in intensive farmland habitats reveals an unexpectedly high flower richness and a major role of weeds. Ecological Applications N°25 : 881–890.