Gestion durable des territoires

Mobiliser des outils fonciers en faveur des plantes messicoles

 

Les plantes messicoles contribuent à instaurer un niveau de biodiversité élevé dans les parcelles qui les accueillent. Pourtant elles sont menacées en raison de l’évolution du contexte agricole. En effet l’artificialisation des terres ou la déprise agricole, entrainent une réduction de l’espace agricole support de cette diversité floristique. Dans les territoires où les plantes messicoles sont encore présentes, les collectivités peuvent infléchir leur sort en élaborant des stratégies de développement durable du territoire. Certains outils fonciers sont ainsi mobilisables pour protéger durablement les terres agricoles et la biodiversité qui leur est associée.

Prise en compte des plantes messicoles dans les zones naturelles d’intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF)

Une ZNIEFF est définie comme « un secteur du territoire national pour lequel les experts scientifiques ont identifié des éléments remarquables du patrimoine naturel ». Les ZNIEFF sont un outil de connaissance privilégié des enjeux liés au patrimoine naturel devant être pris en compte dans les documents d’urbanisme. C’est un instrument d’aide à la décision et de sensibilisation.

L’identification d’une ZNIEFF est justifiée par la présence d’espèces, d’associations d’espèces ou de milieux rares ou remarquables, dits déterminants. Les listes régionales d’espèces déterminantes comportent ainsi les espèces rares, les espèces considérées comme menacées selon la méthodologie de l’UICN et les espèces bénéficiant d’un statut de protection national ou régional. Certaines espèces messicoles répondent à ces critères, il est donc important d’étudier au cas par cas la possibilité de les prendre en compte dans les zonages ZNIEFF pour alerter sur les enjeux liés à leur présence.

En Midi Pyrénées la prise en compte des plantes messicoles dans les ZNIEFF a été validée par le CSRPN en 2007. Parmi les 112 taxons de la liste des plantes messicoles de Midi-Pyrénées, 77 sont inscrites sur la liste des espèces déterminantes en Midi-Pyrénées.

La ZNIEFF « Ensemble de tulipes et messicoles de Marsolan à La Romieu » dans le Gers (32) concerne principalement des cultures extensives. On peut y observer : Scandix pecten veneris (Peigne de vénus), Adonis annua et Tulipa raddii (Tulipe précoce) ou encore Nigella gallica (Nigelle de France) qui sont deux espèces bénéficiant d’une protection nationale.

Les milieux dominants de la ZNIEFF ariégeoise (09) « Basse plaine de l'Ariège et de l'Her » sont également des milieux agricoles qui présentent des stations de plantes messicoles : le Bleuet (Centaurea cyanus), le miroir-de-Vénus (Legousia speculum-veneris), le Souci des champs (Calendula arvensis), le Bunias fausse roquette (Bunias erucago), entre autres.